1 credit

Placement boursier

Les placements boursiers sont souvent évoqués comme étant risqués. A tort, et à raison aussi.
Il est en effet possible de perdre l'intégralité du capital investir en quelques jours. Mais il est également possible de doubler voire tripler sa mise de départ en moins d'un an (voire plus si on utilise un effet de levier) !
Le placement boursier est l'outil idéal pour faire fructifier activement ses économies... ou pour les perdre.

Le placement peut être constitué d'actions, d'obligations, de SICAV (Sociétés d'Investissement à Capital Variable), de Fonds Communs de Placements (FCP) ou encore de placements à terme et de warrants.
Pour réussir à faire fortune à court terme il faut avoir du nez. Par contre, sur le long terme en achetant des actions ou sicav représentatives du CAC 40 par exemple on est sur d'être gagnant.
Prenons un exemple : sur 35 ans, de 1969 à 2004, celui qui a investit 100 sur le CAC 40 aurait aujourd'hui 5300. Alors que pour la même somme de départ, dans l'immobilier il aurait 3900, avec un emprunt d'État il aurait 2600, avec de l'or il aurait 980 et avec un livret d'épargne il aurait 460...

Il est risqué d'investir tout son capital dans des valeurs appartenant au même secteur d'activité. Ne constituer son portefeuille qu'avec des valeurs Internet est, par exemple, téméraire lorsque l'on connaît les forts écarts de cours touchant ce secteur. Mieux vaut panacher son premier portefeuille avec des valeurs provenant de trois ou quatre secteurs d'activités différents et mélanger valeurs sûres ou traditionnelles.

Mais aujourd'hui on ne doit plus faire UN placement, mais DES placements. Il est en effet nécessaire de répartir les risques, et si les actions peuvent croître fortement, il faut compenser leur éventuelle décroissance par l'achat de Fonds Communs de Placements ou de SICAV.
Ces valeurs restent moins performantes mais également moins risquées.

Soyons clair : un investisseur réfléchit, qui prend le temps et mûrit ses décisions tout en équilibrant ses investissements en bourse sera toujours gagnant après quelques années. Ainsi, un portefeuille composé en partie de SICAV ou FCP, basées sur les principaux indices boursiers, et d'actions des entreprises les plus sures (IBM, Danone, Nestlé, Renault...) plus quelques unes plus risquées, dans les secteur médicaux ou des nouvelles technologies, sera toujours rentable au fil des ans.

Soumettez une réponse en ce qui concerne cette chronique si jamais vous souhaitez discuter.

Les publications similaires de "Bourse"

  1. 6 Janv. 2018Effectuez un investissement très intéressant594 clics
  2. 23 Oct. 2016Eric Olhats et l'entrée en bourse des clubs de football768 clics
  3. 6 Juil. 2007Trading1183 clics
  4. 6 Juil. 2007FOREX1289 clics
  5. 6 Juil. 2007cotation en Bourse1199 clics
  6. 6 Juil. 2007Indices boursiers1220 clics
  7. 6 Juil. 2007bourse en ligne1273 clics
  8. 6 Juil. 2007Placement en bourse1185 clics
  9. 6 Juil. 2007Bourse de Paris1270 clics